De la Sicile aux Pays-Bas grâce aux roues alignées

Marco Frusteri, Maxime St-Jules et Julien Armand forment l'Équipe canadienne en vue des Championnats du monde de patinage de vitesse sur roues alignées 2018 et se sont entraînés en Sicile pendant deux semaines avant de prendre la direction des Pays-Bas.

Québec, 22 juin 2018 — Leur histoire est unique et fascinante. Comment trois patineurs de vitesse se sont débrouillés pour être les représentants canadiens aux prochains Championnats du monde de patinage de vitesse sur roues alignées, aux Pays-Bas du 1er au 8 juillet? Récit d’un périple qui a commencé dans les rues du Québec, qui les a menés en camp d’entraînement en Sicile et qui les conduira aux Mondiaux.

Sous une chaleur accablante, et ce même à 17h, Maxime St-Jules, Julien Armand et Marco Frusteri amorcent leur dernier entraînement sur la piste en béton de Trapani, dans l’ouest de la Sicile, en Italie.

Les trois patineurs bien connus des circuits de courte piste et de roues alignées québécois s’y démarquent au milieu des clubs locaux avec leurs combinaisons aux couleurs du Canada. Arrivés en Sicile le 6 juin, ils y ont établi domicile pour deux semaines, le temps de se familiariser avec une piste inclinée, comme celle sur laquelle ils tenteront de l’illustrer aux Mondiaux. Demain, ils s'envoleront vers leur appartement des Pays-Bas.

Outre la très bonne bouffe, le peuple accueillant et les paysages, pourquoi avoir choisi la Sicile? «Toute la famille de Marco est ici», nous répond Maxime St-Jules sur Facetime. «C’est notre commanditaire, One Carbone design, compagnie du père de Marco, qui nous permet de vivre cette expérience. On a seulement payé nos billets d’avion. Et le commanditaire fourni également les roues. C’est une grosse affaire, on parle de 20 sets de 8 roues pour chacun de nous!»

Alors que Roller Sports Canada n’a tenu aucune sélection pour ces Mondiaux, les trois patineurs ont demandé et reçu le droit de former ce qui est devenu l’équipe canadienne pour les Championnats du monde de roues alignées 2018. Il ne restait qu’à acheter les billets d’avion et à organiser le voyage.

Le couteau entre les dents

Bien qu’ils soient des recrues sur les pistes inclinées, que l’on ne trouve pas au Québec, et bien qu’ils en seront à leurs premières expériences internationales sur des roues alignées, pas question pour les trois représentants canadiens de se rendre aux Pays-Bas pour y jouer les touristes.

Au téléphone de leur appartement de la Sicile, Maxime et Julien en sont convaincus. «Je veux progresser dans le sport. Ce n’est pas juste un voyage d’une fois pour avoir du fun, a lancé Maxime. Je souhaite prendre de l’expérience sur de vraies pistes. On verra pour les résultats, mais j’ai le couteau entre les dents.» Même son de cloche du côté de son colocataire qui précise que l’adaptation à la piste inclinée a été un important défi.

Le programme qui les attend aux Pays-Bas ne laissera pas beaucoup place au repos. Les trois patineurs prendront part à toutes les épreuves des Championnats! Ils seront sur la piste, à Heerde, du 1er au 3 juillet et à Arnhem, sur la route, du 5 au 8 juillet.

Entourés des meilleures équipes composées des patineurs sur roues alignées les plus rapides au monde, si les représentants canadiens promettent de ne pas s’en laisser imposer, ils promettent également d’ouvrir grands les yeux et de retirer le plus de cette expérience unique.

Nous tenterons de leur reparler durant les Championnats. À suivre...

Site des Championnats du monde de patinage de vitesse sur roues alignées

Commanditaires

Gouvernement du Québec

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Nos prochaines activités