Les Québécois enflamment l'oval de Calgary

David La Rue a fait tourner les têtes en terminant 4e au 1000m et au 1500m, et en signant un record canadien junior sur la dernière distance.

(D’après le Journal de Québec) 23 octobre 2017 - La saison olympique en patinage de vitesse sur longue piste s'est élancée avec la qualification provisoire de huit Québécois pour les Coupes du monde, du jamais-vu même à l'époque abondante de Gaétan Boucher. L’Équipe officielle sera annoncée par patinage de vitesse Canada d’ici quelques jours.

 

Résultats complets

 

Pour revoir les courses

 

Après Olivier Jean déjà choisi en vertu de sa médaille de bronze des championnats du monde à l'épreuve du départ en groupe, six hommes ont rempli les standards de sélection lors des examens qui se sont terminés dimanche à Calgary: les spécialistes du sprint Alex Boisvert-Lacroix (500 m), Laurent Dubreuil (500 m) et Alexandre St-Jean (500 m et 1000 m), ainsi que Christopher Fiola (départ en groupe), Antoine Gélinas-Beaulieu (1500 m et 5000 m) et David Larue (1000 m et 1500 m).

 

Même si elle n'a pas réussi le chrono requis au 500 m pour participer aux deux premières Coupes du monde en Europe, Noémie Fiset pourra cependant s'élancer à celle de Calgary, du 1er au 3 décembre, en ayant terminé parmi les cinq premières dans cette distance.

 

«Ça fait longtemps que je sais qu'on a beaucoup de potentiel. Ce qui a été fait en fin de semaine, je savais que ce serait possible de le faire. Oui, il y a l'effet d'entraînement qui rend le groupe meilleur, mais c'est surtout le talent qui s'est exprimé», a résumé Gregor Jelonek, entraîneur au Centre national d'entraînement Gaétan Boucher.

 

«On ne nous a rien donné. Les chronos étaient rapides», nous dit Laurent Dubreuil, deuxième au 500 m de samedi en 34,40 s, ce qui l'a laissé à neuf centièmes de son record personnel.

 

Des surprises

 

Rompus aux compétitions internationales depuis le début du cycle olympique, la sélection des trois sprinteurs ne constitue pas une surprise. Là où la récolte étonne, cependant, c'est dans l'éclosion de trois autres Québécois.

 

Gélinas-Beaulieu, de retour en 2015 après une pause de son sport durant quatre ans, a notamment terminé troisième au 1500 m en jouant dans les mêmes talles que les ténors mondiaux Vincent De Haître et Denny Morrison.

 

Les réussites de Christopher Fiola et David La Rue, âgés respectivement de 21 et 19 ans, sont aussi porteuses de promesses. Fiola a remporté rien de moins que les deux manches du départ groupé, tandis que La Rue, converti de la courte à la longue piste depuis seulement 10 mois, a fini quatrième au 1000 m et au 1500 m, ratant même le record mondial junior par 71 centièmes de seconde dans la plus longue des deux distances.

 

«Il s'est classé dans deux distances qui sont pourtant très compétitives au Canada. Il a du «chien», ce gars-là», illustre Jelonek au sujet de la recrue de Saint-Lambert sur la Rive-Sud de Montréal, pour qui le titre de champion mondial junior représente l'objectif majeur de l'hiver.

 

Quatre rendez-vous

 

La saison de la Coupe du monde débutera à Heerenveen aux Pays-Bas, du 10 au 12 novembre, suivie du rendez-vous à Stavanger en Norvège, la semaine suivante. Calgary puis Salt Lake City (8 au 10 décembre) compléteront le calendrier d'automne, crucial puisque son classement final servira à attribuer à chaque pays le nombre de postes dans les différentes épreuves aux Jeux olympiques.

 

Commanditaires

Passion/Patin/Vitesse
Gouvernement du Québec

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Nos prochaines activités