La relève longue piste se démarque en Pologne!

 

Lévis, 23 février 2020 — Hubert Marcotte (Pont-Rouge) a fait preuve de constance pour signer une impressionnante cinquième place au classement général des Championnats du monde ISU Junior longue piste, ce week-end, à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne. Cédrick Brunet a pris le 12e rang au général, alors qu’Emmanuelle Côté a notamment terminé 4e à la poursuite par équipe. Nos 3 représentants québécois peuvent être très fiers!

Hubert Marcotte a fait partie d'un trio de Canadiens qui a fini dans le top-10 du classement toutes distances chez les hommes. Le patineur s’entraînant à Québec a connu sa meilleure distance individuelle samedi avec une 9e place au 1000m. En terminant 5e au général, Marcotte améliore considérablement son résultat de l’année dernière, où il avait terminé 12e, à ses premiers Championnats du monde juniors.

Les quatre patineurs de l'équipe canadienne masculine ont d'ailleurs fini dans le top-15, alors que Cédrick Brunet (Gatineau) a pris la 12e place à ses premiers Championnats du monde Junior.

« Je trouve ça vraiment cool [de voir trois Canadiens dans le top-10 et quatre dans le top-15]. Je suis fier de moi et mes coéquipiers. Ça montre qu'il y a de la relève pour les prochaines années au niveau sénior. Les séniors, présentement, sont super forts en Coupe du monde et aux Championnats du monde, et je pense que les patineurs qui sont présentement d'âge junior vont continuer dans cette lignée-là», a analysé Hubert Marcotte, qui a également signé le meilleur résultat du Canada en départ en groupe, avec une 10e place.

Emmanuelle Côté 4e à la poursuite par équipe

(Texte Sportcom) Emmanuelle Côté a joint ses efforts à ceux d’Alexa Scott et de Laura Hall pour terminer au quatrième rang de la poursuite par équipe des Championnats du monde Junior.

« C’est une grande réussite de faire un Top-5 dans les conditions de cette saison. Je suis vraiment contente de ma performance. Nous avons bien patiné au bon moment », a analysé l’athlète de Québec.

Lorsqu’elle parle des conditions, elle fait référence à la construction du Centre des glaces de Québec qui a forcé la fermeture de l’anneau extérieur. Les athlètes québécois ont donc dû s’entraîner en faisant du patinage de vitesse courte piste.

« Je dois avouer que c’est quand même difficile pour ensuite arriver en compétition et avoir une semaine pour se remettre dans ses patins de longue piste et travailler des points techniques. C’est beaucoup d’adaptation », a reconnu l’athlète qui en était à sa dernière année dans la catégorie junior.

Le trio canadien a accusé un retard de 10,24 secondes sur les médaillées d’or, les Néerlandaises (3 minutes 08,736 secondes). L’argent est allé aux Japonaises (+3,09 s) et le bronze aux Russes (+5,58 s).

Dimanche, les Canadiennes ont bien failli rattraper l’autre équipe en piste, celle du Kazakhstan.

« Avoir quelqu’un devant toi que tu dois rattraper, c’était motivant, c’est sûr ! Nous sommes des filles de provinces différentes, alors nous ne nous entraînons jamais ensemble. Chaque patineuse a un style différent et en une semaine, nous devions apprendre comment patinaient les autres et nous adapter. Ç’a quand même bien été », a poursuivi Côté, qui a aussi fini sixième du sprint par équipe.

 

Emmanuelle Côté (Chicoutimi) : 39e au 500m,  31e au 1500m, 33e au 1000m, 28e au 3000m, 17e classement général final

Hubert Marcotte (Pont-Rouge) : 15e au 500m, 11e au 1500m, 9e au 1000m, 19e au 3000m, 5e au classement général final

Cédrick Brunet (Gatineau): 16e au 500m, 30e au 1500m, 20e au 1000m, 23e au 3000m, 12e au classement général final

 

Tous les résultats au ISU.org.

 

Partenaires

Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide
Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide
Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Nos prochaines activités