Laurent Dubreuil au sommet du monde!

 

Montréal, 8 mars 2020 (Sportcom) – Laurent Dubreuil ne pouvait espérer un meilleur scénario aux Finales de la Coupe du monde à Heerenveen, aux Pays-Bas. Avant la compétition, il était au septième rang du classement général du 500 m avec deux courses à faire. Après avoir gagné l’argent samedi, il a récidivé dimanche et s’est hissé au troisième échelon du cumulatif, tout comme il l’avait fait la veille au 1000m!

Résultats

Classement annuel

Webdiffusion

« Ça m’a pris une course assez exceptionnelle et un peu de chance aussi. J’étais loin d’être maître de mon destin », a rappelé le patineur de Lévis.

Dubreuil a réalisé un temps de 34,304 secondes, un record de piste. Mais même s’il manifestait sa joie sur la glace, il doutait de pouvoir toucher l’or. Le Japonais Tatsuya Shinhama, patinant dans la dernière paire, lui a ravi sa première place avec un autre record (34,070 s) pour gagner son deuxième 500 m de la fin de semaine et s’assurer du même coup le sommet du classement.

« J’avais un feeling que Shinhama allait me battre. Les conditions de glace aujourd’hui étaient exceptionnelles, a souligné Dubreuil. Le record de piste, c’était aussi le record du monde non officiel au niveau de la mer. Je n’en reviens pas vraiment, mais même après avoir fini ma course, il y aurait pu y avoir trois gars qui battent mon temps. C’était extrêmement compétitif. »

Dimanche, pas moins de quatre records de piste ont été battus à Heerenveen aux épreuves féminines et masculines de 500 m et de 1500 m.

Le Lévisien obtient ainsi une troisième médaille d’argent en autant de courses aux Finales à Heerenveen. Il a également conclu la saison en troisième place au classement du 1000 m. Il est le seul patineur à être monté sur le podium cumulatif des deux distances de sprint!

« Gagner trois médailles d’argent et grimper troisième au cumulatif au 500 m et au 1000 m, c’est plus fou que tout ce que j’aurais pu imaginer, a confié Dubreuil. C’est clairement la meilleure saison de ma carrière. »

L’athlète de 27 ans n’avait pas gagné de médailles dans des épreuves consécutives depuis la saison 2014-15 et il s’est dit heureux de revenir à ce niveau. De plus, il assure qu’il demeurera très motivé cet été à l’idée de rivaliser avec Tatsuya Shinhama, qui a dominé le circuit cette année.

Également de l’épreuve du 500 m, le Québécois Alex Boisvert-Lacroix a réussi un temps de 34,549 secondes et a pris la huitième place. Il boucle le top-10 au cumulatif.

Pour sa part, Antoine Gélinas-Beaulieu était de la finale du 1500 m. Il a conclu au 11e rang avec un temps de 1 min 46,673 s. Trois Néerlandais sont montés sur le podium dans cette épreuve. Kjeld Nuis (1 min 43,000 s) a été plus rapide que Thomas Krol (+0,30) et Patrick Roest (+1,00). Gélinas-Beaulieu pointe en 10e place du classement général de la distance.

Au départ groupé féminin, Valérie Maltais s’est classée au 13e échelon. La Néerlandaise Melissa Wijfje a obtenu l'or. Elle a devancé la Biélorusse Maryna Zuyeva et sa compatriote Irene Schouten. Au classement cumulatif, Maltais a grimpé en 20e place.

Dans les autres épreuves dimanche, les Canadiens ont été écartés du podium.

Partenaires

Les Pingouins
Sport'Aide
Apogee
Les Pingouins
Sport'Aide
Apogee
Les Pingouins
Sport'Aide
Apogee

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.