Le couvre-visage en patinage de vitesse

 

Lévis, 17 juillet 2020 — Le couvre-visage est dorénavant obligatoire dans les lieux publics fermés du Québec. Évidemment, les arénas et les salles d’entraînement en font partie. Selon les directives de la Santé publique, le port du couvre-visage est exigé dès l’entrée dans un aréna et dans un centre d’entraînement. Celles et ceux qui sont de retour sur la patinoire sont privilégiés et ont une responsabilité pour que tous puissent patiner dans les prochaines semaines.

Plan de relance du patinage de vitesse québécois

Sur la glace

Sur la glace, durant les repos, en plus de respecter la distance d’au moins 2 mètres, la FPVQ recommande fortement le port du couvre-visage, car cette distanciation n’est pas toujours constante. Le «buff» peut être un compromis plus confortable comme option de couvre-visage pour diminuer la projection de gouttelettes. Durant l’activité physique, le couvre-visage n’est pas exigé, mais peut être porté si cela n’est pas trop contraignant.

Salles d’entraînement

Dans les salles d’entraînement, le couvre-visage doit être porté en tout temps lors des déplacements et lorsque la distanciation physique ne peut être respectée.

Sur la glace et dans la salle d’entraînement, le port du couvre-visage est exigé en tout temps pour les entraîneur.es.

Rappelons que toutes les mesures de la Phase 3 continuent de s’appliquer: la distanciation au repos, les minis-groupes, la limite de 20 sur la glace, la prise des présences… Merci de relire attentivement la Phase 3 du Plan de relance du patinage de vitesse québécois.

* La Santé publique n’exige pas le couvre-visage pour les enfants de 2 à 12 ans, mais le recommande fortement. Cela s’applique pour le patinage de vitesse et pour Les Pingouins.

Partenaires

Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide
Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide
Les Pingouins
Apogee
Sport'Aide

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.