Samuel Girard et Kasandra Bradette se retirent du sport olympique

 
Saguenay, 24 mai 2019 — Les membres de l’équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste et olympiens Samuel Girard et Kasandra Bradette ont officiellement annoncé leur retraite de la compétition cet après-midi.

Le couple en a fait l’annonce à Saguenay, , près de leurs villes d’origine respectives, afin de pouvoir vivre ce moment spécial avec les membres de leurs familles, leurs amis et les membres de la communauté qui les ont soutenus tout au long de leurs carrières et les ont aidés à réaliser leur rêve de participer aux Jeux olympiques. Le tout a lancé les activités du Congrès et AGA FPVQ 2019 en direct de Saguenay.

Revoyez l’annonce sur la chaîne YouTube FPVQ PatinVitesseQc

Texte de Radio-Canada Podium ; Ma retraite à 22 ans

Girard, 22 ans, a remporté deux médailles à ses premiers Jeux olympiques, au mois de février 2018 à PyeongChang. Il a décroché la première médaille d’or dans l’histoire du Canada au 1000m et a aidé le relais masculin du 5000m à mettre la main sur le bronze. Il a raté le podium de peu à ses deux autres épreuves, alors qu’il a pris la quatrième place au 500m et au 1500m.

Sa médaille d’or lui a valu une place de choix dans l’histoire du patinage de vitesse canadien, lui qui est devenu seulement le quatrième athlète du Canada à se voir couronner champion olympique en courte piste dans une épreuve individuelle, après Annie Perreault (1998), Marc Gagnon (2002) et Charles Hamelin (2010, 2014).

« Je quitte mon sport satisfait de ce que j’ai accompli », a déclaré Girard, qui a terminé au quatrième rang du classement général des Championnats du monde 2019. « C’est une décision qui a été bien mûrie. Je suis en paix avec le choix que j’ai fait et je suis prêt à passer à la prochaine étape. »

L’athlète originaire de Ferland-et-Boilleau, Qué., qui a commencé à pratiquer le patinage de vitesse à l’âge de quatre ans au sein du Club de patinage de vitesse La Baie, s’est greffé au programme de l’équipe nationale à l’âge de 18 ans et il s’est vite fait une place à titre d’une des forces dominantes du courte piste à l’échelle internationale.

Girard a pris part aux Championnats du monde juniors à deux reprises, alors qu’il a obtenu la médaille d’argent au 500m et pris la quatrième place au classement général en 2014. Il a fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde cette année-là et, au fil de sa carrière, il aura remporté 27 médailles au total – 10 d’or, huit d’argent et neuf de bronze – dont 13 dans les épreuves individuelles.

Il a aussi mis la main sur cinq médailles d’argent aux Championnats du monde, trois dans les distances individuelles et deux au relais, en plus de terminer troisième– un sommet en carrière – au classement mondial en 2017.

Même si sa carrière aura été courte, Girard aura eu le temps de mériter sa part d’honneurs. Il a été nommé Étoile montante de Patinage de vitesse Canada en 2014 et Athlète masculin de l’année en courte piste en 2017 et 2018. Ses exploits à PyeongChang lui ont par ailleurs valu d’être nommé finaliste pour le prix de l’Athlète masculin de l’année à l’occasion de la 41e présentation des Prix sportifs canadiens ainsi que pour le prix de l’Athlète international de l’année au 45e Gala SportsQuébec.

De son côté, Bradette, 29 ans, a elle aussi pris part à ses premiers Jeux olympiques en 2018, où elle a pris la huitième place en tant que membre de l’équipe du relais féminin du 3000m.

L’athlète originaire de Saint-Félicien, Qué., a commencé à faire du patinage de vitesse de compétition au sein de club local à l’âge de 11 ans. Son amour du courte piste lui a éventuellement permis de faire partie de l’équipe nationale canadienne pendant huit ans.

« Au cours de ma carrière, une petite voix me disait de continuer à aller de l’avant malgré les obstacles qui se trouvaient devant moi et maintenant, cette même voix me dit que j’ai accompli ce que j’avais à accomplir, a indiqué Bradette, qui a surmonté plusieurs blessures en route vers le succès. J’ai hâte de relever les autres défis qui s’offrent à moi et c’est une étape excitante que j’ai la chance de partager avec Sam. »

Bradette a fait ses débuts à la Coupe du monde en 2011 et elle a participé à ses premiers Championnats du monde en 2015. Elle a remporté deux médailles individuelles sur le circuit de la Coupe du monde – l’argent au 1000m et le bronze au 500m en 2015 – ainsi que 13 autres au relais. Elle a par ailleurs atteint le podium à quatre reprises à des Championnats du monde, soit trois au relais et une, de bronze, au 1000m en 2016.

« Au nom de Patinage de vitesse Canada et de toute la communauté du patinage de vitesse canadien, j’aimerais féliciter Samuel et Kasandra pour leurs formidables carrières, a déclaré Susan Auch, chef de la direction à Patinage de vitesse Canada. Ç’a été un réel plaisir de les regarder compétitionner à l’échelle internationale au fil des ans. Ils ont représenté leur pays avec fierté et ils ont toujours été des ambassadeurs remarquables pour notre sport, sur la glace et en dehors.

« Nous espérons qu’ils profiteront bien du temps qu’ils passeront à l’extérieur de la patinoire et nous leur souhaitons la meilleure des chances dans leurs projets futurs. »

Robert Dubreuil, le directeur général de la Fédération de patinage de vitesse du Québec, a fait écho à cette reconnaissance à l’endroit des deux athlètes.

« Avec la retraite de Kasandra et Samuel, deux des chefs de file du patinage de vitesse au Québec et au Canada tirent leur révérence, a-t-il souligné. Ils ont tous deux laissé leur empreinte sur notre sport, chacun à leur façon. Kasandra a fait preuve d’une détermination extraordinaire dans sa quête de vivre son rêve olympique tandis que Samuel, pour sa part, laissera le souvenir d’un athlète au talent immense et dont les habitudes de travail lui auront permis d’atteindre la plus haute marche du podium olympique.

« Nous aimerions les féliciter pour leurs carrières et leur faire savoir que les portes de notre sport leur resteront toujours grandes ouvertes! »

Girard et Bradette, qui se sont rencontrés au centre d’entraînement de l’équipe nationale à Montréal et forment un couple depuis près de six ans, prévoient maintenant compléter leurs études et s’installer dans la région de Ferland-et-Boilleau,où le couple adepte du plein air adore faire de la randonnée pédestre et du camping.

- 30 -

 

MÉDIAS

Fédération de patinage de vitesse du Québec

François-Olivier Roberge

Courriel : foroberge@fpvq.org

Cellulaire : 418 576-5800

Partenaires

Apogee
Gouvernement du Québec
Sport'Aide

Suivez-nous

Social

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Nos prochaines activités